Mais que fait la vigne en hiver?

Dévêtue de son manteau de feuilles, elle semble fragile et devoir lutter contre les multiples intempéries de l’hiver : neige, pluies glaciales, gel… Rien ne l’épargne ! Mais la vigne est plus solide qu’on ne le pense ! Elle a même besoin de cette période pour se reposer et être minutieusement taillée par le vigneron. Mais à quoi sert vraiment la taille? Emeline Piton, ingénieure agronome au Service Interprofes sionnel de Conseil Agronomique de Vinification et d’Analyses du Centre (SICAVAC) répond à nos questions : 

Emeline, vous conseillez les vignerons toute l’année pour les accompagner dans leur travail de la vigne. Pourquoi la période hivernale est importante ? 

La période hivernale conditionne beaucoup de choses pour le reste de la saison notamment via la taille. Ensuite, il faut tirer les bois, les broyer ou les brûler, et enfin amener des engrais ou amendements pour nourrir le sol. C’est une période chargée ! Il est important d’être prêt et d’avoir terminé ces travaux lorsque la vigne reprend son activité, sinon il est difficile de rattraper son retard. 

Pourquoi la taille est primordiale pour la vigne ? 

Premièrement la vigne est une liane, si on ne taille pas, elle va privilégier des pousses à l’extrémité des rameaux comme on peut le voir sur les parcelles à l’abandon. Elle va donc s’étendre de plus en plus, rendant impossible les travaux sur la parcelle. Ainsi la taille va permettre de pouvoir faire tous les autres travaux dans l’année : entretien des sols, traitements… Deuxièmement, la taille va permettre d’amener une production régulière : sur une vigne non taillée, les bois vont être de plus en plus faibles et les grappes de plus en plus petites. En taillant on adapte la charge en bourgeons à la vigueur du pied pour ne pas qu’il s’épuise et que les rendements diminuent. Cela permet aussi d’assurer une bonne maturité, une taille bien aérée sera un premier pas vers un bon microclimat au niveau des grappes. Enfin, et c’est sur ce dernier point que nous insistons lors des formations, la taille doit permettre d’assurer la pérennité du pied. 

Nous savons que plusieurs types de taille existent mais quelles sont les pratiques dans les vignobles du Centre-Loire ? 

Sur les vignobles du Centre-Loire la taille très majoritaire est la taille Guyot simple avec une baguette et un ou deux coursons. Cette taille est bien adaptée au Sauvignon qui est un cépage peu fertile sur les yeux de la base. Ainsi la baguette permet d’assurer le rendement et les coursons assurent la pérennité du pied. Les Pinots Gris et Chasselas sont également tous taillés selon cette méthode. Concernant les Pinots Noirs et les Gamays, la majorité est également taillée en Guyot mais une partie est taillée en Cordon de Royat avec un ou deux bras fixes portant uniquement des coursons ou porteurs à 2 yeux. Cela permet de réduire les rendements par rapport à du Guyot ; cela peut être une solution quand on cherche des rendements moindres ou également pour « contrôler » une parcelle toujours en excès. Enfin de rares parcelles, de Gamay principalement, sont encore taillées en Gobelet avec plusieurs bras portant chacun un courson.

Quels sont les intérêts de la taille Guyot Poussard ? 

La taille Guyot Poussard est une variante de la taille Guyot : deux bras courts sont formés, l’un portant un courson et l’autre portant une baguette accompagnée sur le dessous d’un second courson.
Cette taille permet de conserver l’équilibre du cep d’année en année. De plus, toutes les plaies de tailles importantes comme la suppression de la baguette de l’an passé, sont toujours réalisées du même côté de la charpente entrainant un côté « sacrifié » et un côté totalement préservé permettant une bonne continuité du flux de sève. Tout cela conduit à un meilleur fonctionnement du pied et à une diminution de la mortalité à cause des maladies du bois. Ce n’est pas un remède miracle contre l’Esca et le BDA (maladies du bois) mais c’est aujourd’hui un des leviers importants pour limiter leur progression. C’est d’autant plus marqué que cette taille est mise en place dès la première année de taille.

Newsletter