Le millésime 2017 en Centre-Loire

Avril est souvent la période de présentation du nouveau millésime dans le Centre-Loire. Les vignerons de la région font déguster leurs vins lors d’événements organisés spécialement pour l’occasion.

Dégustations et analyses sensorielles (analyse visuelle, olfactive et gustative des vins) se succèdent pour définir les grandes lignes du millésime.

Mais comment les vignerons sont-ils parvenus à ce résultat ? Comment la nature s’est-elle comportée tout le long de la « campagne viticole » et qu’est-ce que les vignerons ont dû surmonter pour produire des vins de qualité ?

Retour sur une année particulière, entre caprice de la nature et petits cadeaux inattendus mais bienvenus !

L’hiver :

L’hiver 2017 a été particulièrement froid et sec en Centre-Loire permettant ainsi à la vigne de se reposer.

Le printemps :

Le printemps est une saison cruciale pour la vigne qui voit ses premiers bourgeons apparaitre.
En Centre-Loire, les températures sont plutôt au-dessus des normales de saison en début de printemps. Les premiers bourgeons sortent donc au mois d’avril avec 8 ou 10 jours d’avance sur la moyenne de ces dix dernières années.
Or, les vignerons doivent lutter contre le gel pour la deuxième année consécutive… La seconde moitié d’avril est marquée par un épisode de froid brutal avec des températures enregistrées jusqu’à -5°C. Tout le vignoble est touché mais les dégâts sont irréguliers.
Mai se caractérise par ses températures inégales mais les derniers jours chauds permettent à la vigne d’entamer la floraison avec sérénité. Tout va très vite dans le vignoble et les vignes gelées rattrapent leur retard. 

L’été :

Le mois de juin est particulièrement chaud et le déficit hydrique est important. La vigne stresse et la pousse ralentit. Quelques précipitations salvatrices viennent rassurer les vignerons et permettent à la véraison (maturation des baies de raisin) de commencer lentement…

Le mois d’août, marqué par une alternance entre petites pluies et journées chaudes et ensoleillées permet aux raisins de se charger en sucres. Les quelques jours de fortes chaleurs dégradent les acides et garantissent l’absence de saveurs végétales.

L’automne et les vendanges :

L’automne arrive brusquement en septembre avec des températures plus fraiches. Le climat permet d’attendre la maturité optimale des raisins avant d’entrer en vendanges.

Les premières vendanges dans le Centre-Loire commencent régulièrement par les Pinot gris à Reuilly. 2017 ne déroge pas à la règle puisque les Pinot gris sont récoltés dès la fin du mois d’août ! Les vendanges s’étalent sur 3 mois pour se terminer en octobre. Le millésime est précoce ! A titre de comparaison, les vendanges de 2016 avaient elles commencé fin septembre.

Les premières impressions de dégustation :

Les vins blancs issus principalement du Sauvignon (80% de l’encépagement du Centre-Loire), sont très élégants. On note principalement des arômes d’agrumes et de fruits à chair blanche. Les vins se caractérisent par la minéralité et des notes subtiles de réglisse qui amènent de la fraicheur. En bouche, la rondeur des vins est soutenue par une belle fraîcheur.
Accords mets-vins : les blancs du Centre-Loire accompagneront parfaitement vos plats de poissons, de viandes blanches et vos fromages. Exemple : Noix de Saint Jacques sautées au beurre et à la sauce soja avec un Sancerre blanc.

Les rosés ont des arômes de pamplemousse et d’orange sanguine. La bouche est vive et délicate.
Accords mets-vins : les rosés du Centre-Loire pourront s’accorder avec vos barbecues, vos salades et la cuisine épicée. Exemple : Salade de poulet, pomme, céleri et sauce au sésame avec un Menetou-Salon rosé.

Les rouges s’expriment sur des notes de petits fruits rouges. Les tanins sont mesurés et souples.
Accords mets-vins : les rouges du Centre-Loire se marient avec des viandes rouges, du canard et des petits gibiers (cailles…). Exemple : Tomates et canard au cresson façon « sukiyaki » avec un Châteaumeillant rouge.

Newsletter